Vous avez souscrit avec succès à Go Pyrate!
Génial! Ensuite, complétez la commande pour un accès complet à Go Pyrate!
Bon retour! Vous vous êtes connecté avec succès.
Succès! Votre compte est complètement activé, vous avez maintenant accès à tout le contenu.
Success! Your billing info is updated.
Billing info update failed.
3 stratégies pour rendre votre entreprise plus antifragile

3 stratégies pour rendre votre entreprise plus antifragile

Une entreprise antifragile s'adapte mieux, plus rapidement, et est mieux équipée pour tirer son épingle du jeu en temps troubles.

Maurice Lefebvre
Maurice Lefebvre


Cet article se veut un complément de :

Pour faire suite à l’épisode 2 de Go Pyrate!, le podcast, qui a pour sujet les cygnes noirs (black swans) et l’antifragilité, nous avons pensés donner aux entreprises quelques trucs pratiques pour rendre leur organisation plus antifragile.

Qu’est-ce que l’antifragilité?

Être antifragile, c’est la capacité à un système (comme une entreprise) à bénéficier d’une période de stress pour prospérer. Je ne parle pas ici de capitaliser financièrement sur une crise comme celle de COVID-19 aux dépens des gens qui souffrent, mais bien d’utiliser le chamboulement pour améliorer les processus de l’organisation, pour explorer de nouveaux marchés pour les produits et services de l’entreprise et pour innover.

Une entreprise antifragile a assez de souplesse pour s’adapter au changement, assez d’autonomie pour saisir les opportunités qui émergent, ainsi que pour répondre aux problèmes soudains.

Nous avons identifié trois stratégies à adopter pour que votre organisation puisse progressivement devenir antifragile.

Les trois stratégies

Multipliez vos options

Entretenir des options est au coeur d’une stratégie antifragile. Toutes vos options n’ont pas besoin d’être utilisées en tout temps, mais vous devez pouvoir opter de les utiliser à tout moment.

Ces options peuvent prendre une grande variété de formes:

  • Avoir un éventail de produits ou services à offrir plutôt qu’une offre unique.
  • La capacité d’offrir vos biens ou services en B2B ou B2C selon le besoin où l’opportunité.
  • Faire évoluer votre offre via l’innovation.
  • Maintenir un choix de fournisseurs potentiels et de réseaux de distributions.
  • Vous assurer que vous puissiez arrêter un projet, éliminer un service ou fermer une section de l’organisation sans que ça bloque le reste de vos activités.
  • Faire en sorte que vos employés puissent travailler localement, à distance ou un mélange des deux sans avoir à changer vos processus.
  • Faire en sorte que votre entreprise soit attirante pour les candidats, pour avoir une sélection de candidats pouvant vous offrir les compétences que vous avez besoin quand vous en avez besoin.
  • Entretenir des relations avec des experts externes qui peuvent venir vous aider en cas de besoin.

Décentralisez vos opérations

Lorsque les pépins arrivent, s’ils sont grave, la direction de l’entreprise sera monopolisée pour les gérer. Si le problème affecte la direction même, alors l’entreprise se retrouve coupé de ses décideurs et plongée dans le chaos.

La solution? S’assurer que les opérations, tant dans le quotidien qu’en temps de crise, soient menées localement, par les différents groupes, et non guidés par l’équipe de direction.

Le premier rôle d’une équipe de direction est de faire progresser l’entreprise. Leur attention doit donc se porter vers l’extérieur de l’entreprise, vers de nouvelles opportunités, vers les fluctuations du marché, vers la concurrence. Une équipe de direction tournée vers l’entreprise va nécessairement augmenter la centralisation et la bureaucratie, limitant ainsi la capacité d’adaptation et l’autonomie de l’organisation.

La décentralisation implique que chaque groupe de l’entreprise soit apte à prendre ses propres décisions à l’intérieur d’un cadre léger, mais défini. S’il y a des ajustements à faire, des problèmes à adresser ou des opportunités à saisir, alors chaque groupe sera capable d’agir immédiatement, de façon approprié à son contexte et pour les meilleurs intérêts de l’entreprise. En période de crise, chaque groupe en tant qu’expert de son contexte pourra modifier immédiatement ses façons de faire pour rester alignés avec son cadre d’opération et les objectifs de l’entreprise.

Pour l’équipe de direction, un tel arrangement en temps tranquille leur permet de porter pleinement leur attention sur les priorités et le cap de l’entreprise. En temps de crise, la majorité de leur attention sera quand même sur naviguer pour sortir de la tempête le plus rapidement possible, avec une petite partie dédiée à traiter rapidement les demandes décisionnelles extraordinaires (c’est à dire qui sortent significativement de leur cadre d’opération) faites par les différents groupes autonomes.

Créez des leaders au travers de l’organisation

On connais tous l’expression “Trop de chefs, pas assez d’Indiens”. Une entreprise progressiste saine n’est cependant pas dirigée par des “chefs” mais bien par des leaders. Et ça, on en a jamais trop.

Un leader n’est pas quelqu’un à qui on donne une position bureaucratique d’autorité. Un leader c’est quelqu’un qui rallie les gens autour de lui (ou d’elle), par sa nature, ses action ou son attitude.

Nous les Pyrates, reconnaissons 4 types de leaders:

  • La figure de proue, qui inspire par la vision et la passion. On retrouve souvent ce type de leader à la tête d’une initiative, et la majeure partie des entrepreneurs sont de ce type.
  • Le navigateur, qui sait rendre une idée concrète. Ce type de leader est un expert à coordonner les efforts et appuyer son équipe pour réaliser tout projet.
  • Le quartier-maître, qui s’assure du bon fonctionnement de l’organisation. Souvent sans une position d’autorité formelle, le quartier-maître est un leader-servant qui s’assure que les problèmes se règlent, que les besoins soient comblés et que les gens réalisent leur potentiel.
  • Le mentor, qui utilise son expérience pour aider les autres à progresser. Souvent sans position d’autorité, le mentor est respecté de ses pairs pour sa capacité à transmettre son expertise et développer le potentiel des gens.

En période de crise, les leaders n’attendent pas les instructions d’une bureaucratie hiérarchique. Ils ne laissent pas le chaos s’installer. Ils agissent pour le meilleur intérêt de l’entreprise, de ses employés et de ses clients.

Les figures de proue rappellent les priorités essentielles et combattent la crainte par l’inspiration. Les navigateurs mettent en place des projets précis pour agir immédiatement sur les priorités identifiées. Les quartiers-maîtres éliminent les embûches et se font la voix des employés. Les mentors montrent l’exemple et s’assurent que tous peuvent contribuer à l’effort commun.

Pendant ce temps, l’équipe de direction peut se concentrer sur l’avenir et élaborer une stratégie à plus long terme, l’esprit tranquille et sachant l’organisation entre bonnes mains.

L’antifragilité et les entreprises progressistes

À Go Pyrate!, les entreprises progressistes sont au coeur de nos efforts. Celles-ci, malgré de vastes différences entre elles, se distinguent par l’adoption de 9 tendances importantes.

Les stratégies présentées ici touchent directement plusieurs de ces tendances, notamment à:

  • Des pyramides hiérarchiques ➡️ Un réseau d’équipes
  • Du leadership directif ➡️ Un leadership supportif
  • Des règles et du contrôle ➡️ La liberté de travail et la confiance
  • De l’autorité centralisée ➡️ L’autorité distribuée

Donc simplement en adoptant des stratégies pour limiter votre fragilité et améliorer votre adaptabilité, vous vous lancerez déjà dans l’aventure des entreprises progressistes!

… et si vous avez besoin d’un coup de main

De grandes notions, c’est bien beau, mais ce n’est pas toujours évident à mettre en place sans aide.

Heureusement, Go Pyrate! est là vous vous aider. Articles, podcast, vidéos, ateliers, formations et services d’accompagnement sont à votre disposition pour faire de votre exploration du monde des entreprises progressistes un succès sur tous les plans.

Contactez-nous dès maintenant, et… GO PYRATE!