Vous avez souscrit avec succès à Go Pyrate!
Génial! Ensuite, complétez la commande pour un accès complet à Go Pyrate!
Bon retour! Vous vous êtes connecté avec succès.
Succès! Votre compte est complètement activé, vous avez maintenant accès à tout le contenu.
Success! Your billing info is updated.
Billing info update failed.
Comment évaluer la culture d'une entreprise en entrevue

Comment évaluer la culture d'une entreprise en entrevue

Pas facile de trouver un culture d'entreprise qui nous convient, encore plus difficile de le faire dans une entrevue de quelques dizaines de minutes. Voici quelques trucs pour lever le voile sur la culture des entreprises pour lesquelles vous vous portez candidat.

Olivier Fortier
Olivier Fortier

Je suis sur le marché du travail depuis 2001, et quand je pense à la personne que j’étais à mes débuts, il y a tellement de choses que j’aurais aimé savoir à cette époque. Spécialement en ce qui a trait aux entrevues. J’ai participé à tellement d’entrevues, luttant pour trouver ma place dans toutes ces compagnies, et essayant d’être le candidat qu’on voulait que je sois…

Aujourd’hui, même si j’avais une machine à voyager dans le temps, il serait fort inutile de changer le cours du continuum espace temps en voyageant dans le passé pour m’auto-coacher sur le sujet. Le monde du travaille évolue à la vistesse grand V.  J’ai donc le plaisir de vous annoncer que vous n’avez plus nécessairement besoin de « rentrer dans le moule » dans bien des endroit. Vous devez trouver l’environnement de travail qui vous convient.

Une culture de travail qui vous convienne.

Voici quelques trucs qui vous aideront à vous développer en entrevue dans le monde corporatif, afin que vous puissiez trouver l’environnement de travail qui soit le bon pour vous. Si vous avez terminé vos étude et êtes prêts à sauter à pied joints dans votre carrière, cela devrait vous donner un coup de main.

Source : J'ai été un gestionnaire recruteur dans une entreprise de développement logiciel.

1. Soyez prêts à poser des questions

Les recruteurs et gestionnaires rencontrent des tas de gens. Ils sont généreux en questions et parlent beaucoup. Éventuellement, ils vous passeront le micro. Soyez prêts pour cela. Posez des questions ouvertes. Questionnez-les, et faites-les réfléchir.

D’un point de vue de recrutement, ce genre de curiosité est la bienvenue. Cela montre que vous vous souciez réellement du poste et de l’entreprise. Pour moi, et je serai très clair, je considère quelqu’un qui n’a aucune question comme n’étant pas vraiment intéressé.

Alors passez du temps à vous remémorer les points de douleur connus dans votre dernier emploi. Pensez à toutes les choses qui vous permettent d’être à votre meilleur naturel. Quelles sont les conditions non négociables pour vous? Ceci devrait générer assez de questions pertinentes qui non seulement valideront (ou invalideront) que l’organisation qui vous interview est la bonne pour vous, mais cela montrera aussi que vous êtes assez intéressé pour vous projeter avec eux dans le futur. Bref, vous tâtez déjà le terrain.

2. Vous les passez également en entrevue

Pas facile de briser la perception comme quoi nous sommes les seuls à être minutieusement examinés lors d’une entrevue. Mais ce n’est pas le cas. Vous recherchez le meilleur endroit pour passer 30 à 40 de vos précieuses heures chaque semaine. Vous êtes en droit de poser des questions pour vérifier qu’il s’agit bien d’un endroit où vous vous sentirez épanoui et utile.

Si, en tant que candidat potentiel, vous devez démontrer ce que vous pouvez faire pour une entreprise, elle doit s’attendre à devoir vous rendre la pareille. Comment la compagnie se met-elle au service de ses employés? Allez chercher ces réponses. Le plus curieux vous vous montrerez, plus grandes les chances qu’ils se souviendront de vous.

3. Demandez à rencontrer votre future équipe

Ceci peut être très révélateur, car des parties de la culture de l’organisation seront exposées au grand jour. Il arrive que les recruteurs ne connaissent même pas l’équipe pour laquelle ils embauchent! Vous passerez une grande partie de vos années à venir avec un groupe de gens, et il n’est pas exagéré de déclarer qu’ils sont bien mieux placés pour déterminer si une éventuelle collaboration avec vous serait souhaitable.

Si cela n’est pas possible, je serais à moitié inquiet. Aussi gentils et attentionnés que puissent être les recruteurs, ils restent un proxy entre l’équipe et le candidat. Le risque persiste qu’ils ne puissent répondre à plusieurs questions que vous auriez pour vos éventuels coéquipiers.

4. Demandez à rencontrer votre futur patron

Il est bien connu que la plupart des gens quittant leur emploi quittent en fait leur gestionnaire direct. Je ne peux pas les blâmer. Et je ne blâmerai pas quelqu’un de vouloir rencontrer son futur patron (et trop souvent, ce n’est pas prévu dans le processus d’embauche). Cette personne sera responsable de vos prochaines années de carrière, et vous devez vous assurer que cette personne peut vous aider à grandir, faire de vous un meilleur collaborateur, une meilleure personne, et faire croître vos talents de leader.

Les bons gestionnaires n’attachent pas leurs gens, ils les propulsent. Comment votre futur patron peut-il vous amener à votre prochaine étape? C’est une excellente question, prenez-en note!

5. Montrez votre motivation intrinsèque

L’argent c’est bien et c’est nécessaire. Et ça aura une grande influence lorsque viendra le temps de choisir un emploi. Il peut être une bonne source de motivation. Mais est-ce vraiment la sorte de motivation que les entreprises cherchent? (Réponse : Très rarement).

L’argent ne sera pas suffisant si vous vous enlignez pour n’avoir aucun défi, pour ne pas pouvoir évoluer ou trouver une autre source de motivation extérieure. La motivation intrinsèque est la motivation qui vient du plus profond de notre être. C’est un mélange de maîtrise, autonomie et sens. La compagnie qui vous interview peut-elle nourrir votre besoin de maîtrise, d’autonomie et de sens? Posez-vous la question. Lorsque vous trouverez la réponse, vous seriez bien mieux outillés pour répondre à l’infâme question « Pourquoi désirez-vous travailler avec nous? »

6. Assurez-vous d’être compatible avec leur culture

Ce n’est pas si facile à faire, car la culture est la somme de toutes les habitudes d’une entreprise dont la recruteure ne représente qu’une toute petite part. Mais il existe des façons de découvrir la culture d’une organisation.

Voici une liste de questions qui pourraient lever le voile sur certaines parties de la culture d’une compagnie. À la lumière des réponses récoltées, vous serez en mesure de déterminer à tout le moins si l’entreprise est conservatrice ou progressiste, et si elle est dans un état d’esprit fixe ou de croissance. Cela vous donnera une bonne idée à savoir si elle est un bon endroit pour vous.

Questions pouvant lever le voile sur la culture d’une organisation

  • Que se passe-t-il quand quelqu’un commet une grave erreur? Comment est perçu l’échec?
  • Pouvez-vous nommer des initiatives des employés qui sont toujours en place aujourd’hui?
  • À quelle fréquence ont lieu les évaluations des employés? (Note : le plus souvent le mieux. « Une fois l’an » est de plus en plus considéré comme inefficace et même nuisible dans plusieurs marchés).
  • Comment l’individualité est-elle célébrée?
  • Pouvez-vous donner des exemples de situations où l’organisation a fait des efforts supplémentaires pour les employés?

Bonne chance, et bonne entrevue!