Vous avez souscrit avec succès à Go Pyrate!
Génial! Ensuite, complétez la commande pour un accès complet à Go Pyrate!
Bon retour! Vous vous êtes connecté avec succès.
Succès! Votre compte est complètement activé, vous avez maintenant accès à tout le contenu.
Success! Your billing info is updated.
Billing info update failed.
Trois astuces pour faire de la valeur et de l’impact le coeur de votre organisation

Trois astuces pour faire de la valeur et de l’impact le coeur de votre organisation

Le futur du travail implique un accent sur la valeur et l'impact du travail. Voyez comment expérimenter avec cette notion au sein de votre entreprise.

Maurice Lefebvre
Maurice Lefebvre

Cet article se veut un complément de :


“Je m’en fous que tu n’aies rien à faire. Je te paie pour 40h, alors retourne à ta place et aie l’air occupé. ”

Et puis quoi encore? Faudrait se mettre la tête sur le bureau et attendre la cloche en silence comme des enfants d’école?

Si, plutôt que de simples exécutants, vous souhaitez avoir des professionnels, des innovateurs, des pyrates, alors travaillez avec eux d’une manière qui mettra à profit leur expertise, leur expérience, leur créativité et leur audace! Et pas que leur présence pendant 40h.

Le secret est de progresser sur la tendance “Des heures et du volume de travail vers la valeur et l’impact du travail”. Le focus passe donc de contrôler ce que font les employés pour que leur salaire soit justifié à offrir à l’entreprise une valeur tangible et immédiatement consommable (c.-à-d. qui peut être utilisée dès maintenant) qui lui permettra d’obtenir un gain mesurable.

Entendons-nous: un employé qui travaille 40h par semaine est une dépense. Un employé qui peut générer 5273 rapports dans sa semaine est une dépense. Un employé qui permet à l’entreprise de gagner deux nouveaux clients, d’améliorer l’efficacité d’un système pour éliminer 10K$ de gaspillage, ou d’avoir un nouveau service à offrir, ce n’est pas une dépense, mais un damné bon investissement. Peu importe si le travail est fait en 40 ou 32 heures.

Dans cet article, nous verrons trois astuces pour vous permettre d’expérimenter avec une approche axée sur la valeur et de voir les résultats par vous-même, dans votre contexte.

Qu’est-ce la VALEUR?

Pour évoluer vers un modèle organisationnel animé par la valeur, il est essentiel de bien comprendre ce que le mot valeur signifie.

Trop souvent, on a tendance à équivaloir “valeur” et “tâche demandée”. La différence est cependant énorme, car il est tout à fait possible de demander des tâches jugées nécessaires, mais qui n’apportent pas de valeur à l’entreprise.

Une tâche, c’est une action que l’on demande de faire.
La valeur, c’est la raison pour laquelle on demande cette tâche.

Demander la valeur plutôt que la tâche offre plusieurs avantages:

  • Ça permet de comprendre la raison derrière la demande et aide à livrer la bonne chose.
  • Ça laisse à l’employé, un professionnel expert dans son domaine, la possibilité d’utiliser le meilleur de son expertise et son expérience pour livrer une solution qui aura un impact positif plus grand sur l’entreprise.
  • Ça permet au demandeur de ne pas avoir à élaborer lui-même la stratégie idéale pour atteindre son objectif, et laisse de l’espace pour un peu d’exploration.

Voici un exemple que j’aime bien:

  • Le patron qui fonctionne par tâches demande “refais-moi le site web”. Alors l’employé change le UI, le design, joue avec les couleurs, modernise l’apparence.
  • Le patron qui fonctionne par la valeur demande “j’aimerais que notre site web convertisse au moins 15% plus de visiteurs”. L’employé changera peut-être le UX, voire l’approche entière du site, modifiera le SEO, l'ergonomie, et pourra explorer une amélioration de la synergie entre les efforts marketing et du site pour faciliter la conversion.
  • Deux fois essentiellement la même requête. Deux résultats incroyablement différents. Et un qui apporte sérieusement plus de valeur et d’impact que l’autre.

Voyons maintenant comment vous pouvez mettre cette valeur de l’avant.

Première astuce: Utilisez les Missions

À Go Pyrate!, nous parlons régulièrement du concept de Mission. Nous avons conçu les Missions spécifiquement pour aider nos clients à migrer vers un modèle opérationnel axé sur la valeur.

Une Mission consiste en trois éléments:

1. La valeur que vous souhaitez obtenir

Spécifiez le bénéfice que vous souhaitez obtenir par le travail de vos employés. Assurez-vous que ce bénéfice soit d’assez haut niveau pour éviter qu’il ne soit qu’une tâche vaguement déguisée.

Quelques exemples:

  • “Je souhaite réduire de 30% le coût de carburant de notre flotte de véhicule d’ici la fin de l’année”,
  • “Nous devons remplacer notre système actuel par un nouveau qui pourra être mis en place progressivement et qui pourra être amélioré par la suite de façon plus flexible”,

2. Une proposition de stratégie

Une stratégie d’action peut être proposée pour aider l’équipe à démarrer. Cependant, il faut voir celle-ci comme une suggestion et une mise au défi de l’équipe de proposer quelque chose de mieux.

La proposition de stratégie sert essentiellement à enrichir la compréhension de l’intention du demandeur. Cet élément peut être optionnel, surtout si vous avez l’habitude de ce modèle de travail. Une solide discussion entre le demandeur et l’équipe, suivi de points de contact régulier peuvent aisément remplacer la stratégie initiale, surtout si aucune stratégie n’a été réfléchie.

3. Une liste de contraintes

Sans instructions spécifiques, il peut être facile pour un employé qui explore les possibilités de s’y perdre et de s’éloigner de l’objectif premier. Les contraintes servent à créer un cadre et garder la direction.

De bonnes contraintes servent à guider plutôt qu’à contenir. Elles servent à établir les limites à ne pas dépasser, mais en même temps, à créer un espace dans lequel il est possible d’explorer et d’être créatif. Voyez ça comme créer un bac à sable.

Ne commettez pas l’erreur de mettre des contraintes trop serrées ou trop nombreuses. Vous voulez guider l’action et l’exploration, pas les diriger vers une idée préfaite.

Quelques exemples:

  • “Le budget est de 10000$ maximum.”
  • “Votre solution doit être compatible avec les données de l’équipe de Roger.”
  • “L’équipe de Ginette a besoin des fonctionnalités de bases de votre système pour le mois prochain. En échange ils acceptent d’être vos cobayes pour vos étapes subséquentes.”

Seconde astuce: Menez une expérience délibérée avec une seule équipe pour débuter

Il faut savoir prendre des risques pour innover et avancer. Il faut savoir comment prendre des risques si on veut avoir du succès.

Une expérience délibérée est de petite envergure, limitée dans le temps, et souvent avec une limite de contrôle (budget maximum, présentation régulière des avancées, etc..). Dans ce cas-ci, prenez une équipe et tentez l’expérience à fond.

Mon approche favorite est celle-ci:

  1. Prenez une équipe de volontaires, et expliquez le principe de l’expérience, du travail par la valeur et de l’impact de l’expérience sur l’entreprise si celle-ci est satisfaisante.
  2. Donnez-leur une Mission bien montée, avec une valeur claire et d’une envergure limitée. Orchestrez l’expérience sur douze cycles d’une semaine chacun (trois mois, donc), ayant comme but de démontrer à la fin de chaque semaine la valeur tangible et immédiatement consommable qui a été livrée dans la semaine. Laissez l’équipe choisir la nature et la façon de livrer. Attendez-vous que les résultats des premières semaines soient un peu bancales, mais, en groupe, discutez comment améliorer ces résultats pour le cycle suivant. L’important est que de la valeur tangible et immédiatement consommable soit livrée chaque semaine, et ce dès la première semaine.
  3. Maintenez un dialogue ouvert avec l’équipe en cours de cycle pour l’appuyer du mieux possible. Créez les conditions pour obtenir une réussite. Libérez l’équipe du maximum de contraintes qui ne font pas partie de la Mission. Utilisez la valeur livrée chaque semaine comme point de départ pour celle de la semaine suivante.

Les gens habitués à travailler avec Scrum ou Lean verront des similarités indéniables. Maintenez les cycles à une semaine, assurez-vous que l’équipe ne prenne pas de trop grandes bouchées, et que l’expérience ne se transforme pas juste en une liste de tâches à exécuter. Peu importe si la première semaine les résultats sont petits: avec la confiance qui se bâtit, aidez l’équipe à explorer son propre potentiel.

Je vais prêcher un peu pour ma paroisse, mais impliquer un coach familier avec l’approche fait une grande différence. Olivier ainsi que moi-même pouvons appuyer votre équipe et vos coachs internes durant cette expérience à raison d’une heure ou deux par semaine seulement, si vous en avez besoin.

Troisième astuce: Oubliez les niveaux hiérarchiques quand vous discutez de la valeur

Chez un de mes clients, une grande multinationale très hiérarchisée, nous avons mis en place une dynamique axée sur la valeur au sein d’un des départements. Après quelques semaines de secret (pour éviter un refus d’office), suivi de quelques semaines de scepticisme, l’une des équipes-tests a dû présenter l’avancée de ses travaux face à sa Mission.

Dans la rencontre, il y a avait quatre niveaux hiérarchiques présents, en plus de l’équipe. Mais l’accent sur la valeur a eu un effet que personne dans ce groupe n’avait anticipé: la passion pour le sujet (dans ce cas-ci, la cybersécurité) a pris le pas sur les rangs. Il s’en est suivi une discussion franche, d’experts à experts sur les stratégies, les possibilités et les résultats. Des objectifs personnels et des motivations ont étés partagés pour la première fois, des solutions et des possibilités d’expériences se sont spontanément créées.

Une relation différente, plus collaborative, s’est formée parce que pour la toute première fois, tous ces gens partageaient, de façon explicite, un but commun. Parce que pour la première fois il n’y avait plus de dirigeants et d’employés, mais des experts passionnés et alignés vers un bénéfice explicite.

Quand la valeur dicte votre travail, laissez la hiérarchie hors des discussions. Faites valoir vos points de mieux de votre compréhension. Travaillez à trouver ensemble des voies de solution ou d’expérimentation. Laissez la passion pour votre travail prendre le devant, et partagez celle-ci avec des égaux.

Le début d’une nouvelle ère

À Go Pyrate!, nous croyons que le travail par la valeur et l’impact est le coeur d’approche progressiste réussie. C’est aussi ce qui permettra aux entreprises qui l’adoptent de laisser les autres dans leur poussière. C’est un game changer, et un qui n’est ni très compliqué, ni coûteux à mettre en place.

Donnez-vous une longueur d’avance et faites le test par vous-même. Un premier test, probablement sans aide extérieure, n’aura pas les résultats que la même expérience accompagnée par un expert. Mais sur douze semaines vous allez voir une progression rapide, tant de la part de l’équipe que de celle des demandeurs. Assurez-vous de sélectionner les bonnes personnes pour cette expérience cependant.


Sur nos 9 tendances des entreprises progressistes, ces nouvelles dynamiques vous font progresser sur les suivantes :

  • D’un leadership directif ➡️ Un leadership supportif
  • De l’autorité centralisée ➡️ L’autorité distribuée
  • De la planification prédictive ➡️ Les expérimentations et l'adaptation
  • De l'autorité centralisée ➡️ L'autorité distribuée
  • Des heures travaillées et du volume du travail ➡️ La valeur et l'impact du travail

C’est donc une superbe opportunité pour faire votre bout de chemin dans une direction progressiste.

… et si vous avez besoin d’un coup de main

De grandes notions, c’est bien beau, mais ce n’est pas toujours évident à mettre en place sans aide.

Heureusement, Go Pyrate! est là vous vous aider. Articles, podcast, vidéos, ateliers, formations et services d’accompagnement sont à votre disposition pour faire de votre exploration du monde des entreprises progressistes un succès sur tous les plans.

Contactez-nous dès maintenant, et… GO PYRATE!